Le siècle des tortues

     Les valeurs sûres n’ont plus cours et l’épargne, dévalorisée, ne permet plus d’assurer l‘autonomie des vieillards. Parallèlement, Il n’y a pas suffisamment d’actifs pour financer les retraites qui ont peu à peu atteint leur plus bas niveau. Confrontés à une situation prévisible, et prévue de longue date, jamais les pouvoirs gérontocratiques n’avaient osé affronter le puissant électorat de leurs retraités, en prenant des mesures radicales au moment opportun. On s‘était voilé la face sous le linceul de la prospérité, cette prospérité qui avait naguère permis aux aînés de jouir d’une retraite d’opulence et de loisirs.



Chapitre 5



Le phonographe crépite dans un coin de la pièce. Eddy Staff s’émerveille devant le bras de la machine qui tressaute à vive allure sur le disque affolé. Cissy verse la préparation dans les tasses, à partir d’une cafetière ancestrale.

- Ce morceau n'a pas pris une ride. Oyez jeune homme! C'est un luthiste de grand talent, vous ne trouvez pas? Mais à propos, vous aimez le luth?

- Le luth? demande Eddy Staff.



Des images furtive de guitares électriques, de projecteurs bariolés, de foules enflammées lui traversent l’esprit.

- Oh vous savez moi je suis plutôt branché rock!

- Branché rock?

- Vous ne connaissez pas le rock ?

- Bien sûr que si! dit le vieil homme

- Mon époux et moi étions férus d'escalade dans notre jeune temps.

- C’était le bon temps, n’est-ce pas Cissy?

- Oh oui, je me souviens! C'est fou ce que nous avons pu crapahuter ensemble sur les rocs ...

- Attendez, attendez! les interrompt Eddy Staff écartant les bras. Je parlais musique. Le rock.

- Le rock? Pourtant au sens habituel du terme....

- Oui, mais le rock c’est aussi une musique.



Eddy Staff porte la tasse à ses lèvres. Il avale une gorgée et réprime une grimace discrète.

- Qu'est-ce que c'est ?

- C'est de la chicorée! dit-elle. Vous aimez?

Ils ont allongé le cou vers lui tous les deux.

Eddy Staff repose la tasse.

- Eh bien....

- Cissy la prépare comme nulle autre pareil!

Eddy Staff a baissé le regard. Il rencontre les yeux globuleux au fond de sa tasse. Il se sent mal à l'aise et se demande pourquoi il a accepté cette invitation.

- Être branché rock, poursuit-il en essayant de se dominer, c’est une expression qui signifie que l’on aime cette musique. Mais peut-être connaissez-vous mieux la techno, les raves, c’est plus d’actualité. Enfin, je veux dire qu’on parle plus de rave que de rock aujourd’hui.

- Ah les raves! s’exclame t-elle enchantée. Alors là, nous adorons!

- Vous connaissez? Demande Eddy Staff surpris.

- Bien sûr! Et nous en raffolons! ajoute t-elle excitée.

- C’est un véritable délice!

- Il n’est pas de chant plus doux à l’oreille

- Et aux papilles surtout! Accommodées avec une sauce légère, c’est un mets succulent.

- Non! s’écrie Eddy Staff dépité. Je parlais de la musique.

- Ah! c’est aussi de la musique?

- Sans doute une musique de jeunes...

- De jeunes.... murmure Cissy rêveusement.

- Tout ceci met en appétit. Vous resterez bien manger avec nous?

- C’est-à-dire que...

- Allons, allons!


Chapitres