ACTUALITES
A LA UNE SUR CETTE PAGE

Et maintenant ?

Quelle sera la politique culturelle du nouveau Ministère de la Culture? « Elle devra s'adapter à la réalité culturelle » comme il est indiqué dans le programme du mouvement En Marche au chapitre « soutenir les artistes et la création ». D'accord. Mais comment? Le Ministère de la Culture créera t-il enfin des « bourses » pour les sites diffusant du contenu gratuitement comme il existe des bourses pour les écrivains, ce qui est demandé depuis vingt ans par les sites pionniers (dont la plupart ont mis la clef sous la porte faute de financement) ? Ou se contentera t-il d'arroser grassement des plate-formes commerciales qui se clonent entre elles comme c'est le cas actuellement? Inutile de préciser que l'on attend beaucoup du Ministère de la Culture pour qu'il rattrape enfin son retard de 20 ans sur l'évolution du numérique. 

Actuellement sur le Portail du Livre
Le Portail du Livre est désormais automatiquement accessible en version tablettes et portables.



. Thierry Tuborg résiste

Peu connu du grand public, avec une dizaine de publications au compteur, Thierry Tuborg mérite un arrêt sur image.

. Carole Zalberg: à quand le Goncourt?

Le Portail du Livre suit la romancière Carole Zalberg depuis… des lustres, si ce n'est ses débuts.




INTERNET NOUVELLE ENCYCLOPEDIE DES ECRIVAINS


Vous écrivez ? Présentez vous-même votre site ou votre livre (livre papier, livre numérique, publié ou non, site ou blog littéraire...etc) dans Internet la Nouvelle Encyclopédie des Ecrivains (INEE)








Derniers inscrits

A la une


Thierry Tuborg résiste
Peu connu du grand public, Thierry Tuborg mérite un arrêt sur image. Il est rare qu'un auteur parvienne à publier une dizaine de romans sans soutien médiatique et persiste dans cette voie sans se décourager.
Thierry Tuborg est le petit-fils du détective-écrivain Ashelbé (Henri La Barthe, auteur de Pépé le Moko et Dédée d'Anvers). Il a été le chanteur du groupe Stalag (1978-1982), puis celui de Stalingrad (2004-2008).
Il est l'auteur d'une dizaine de romans dont :Même pas mal !... Journal 1995-2000 (éditions Le Cercle Séborrhéique), La Dune aux chats (éditions Le Cercle Séborrhéique), L’Affaire Sotomayor (éditions du Rocher/Serpent à Plumes), Les Ecrivains en costard-cravate (éditions Le Cercle Séborrhéique), Rock'n'roll Psychose (coédition Kicking Books/Le Cercle Séborrhéique).
Le 12 mai 2012, il reçoit le Prix du Livre de La Grande-Motte 2012, pour Procès d'une fleur de nuit noire (nouvelle version des Ecrivains en costard-cravate), aux éditions Grau-Mots.
Il rédige depuis 1995 son journal intime, qu'il intitule Journal Perso, et qu'il a publié en direct sur son site jusqu'au 26 décembre 2015, date à laquelle il interrompt brutalement cette diffusion pour la remplacer par des recueils annuels "papier".

En 2017 il publie un nouveau roman Les Fantômes du paradis aux Editions Relatives. Un auteur à découvrir si ce n'est déjà fait.





Carole Zalberg: à quand le Goncourt ?
Le Portail du Livre suit la romancière Carole Zalberg depuis… des lustres, si ce n'est ses débuts.
La romancière explore toutes les formes d'écriture : roman, nouvelle, poésie, scénario, théâtre, chansons, chroniques littéraires, spectacle musical.
Elle a participé à divers recueils collectifs. Certains de ses poèmes figurent dans l’anthologie Les jeunes poètes français et francophones, parue chez Jean-Pierre Huguet éditeur en 2004, d’autres dans une anthologie de la poésie française publiée par Jean Orizet au cherche midi en 2004.
Une adaptation de son roman « Feu pour feu » sera programmée au Théâtre de Belleville, à Paris, d’avril à juillet 2017.

Son dernier roman  Je dansais, publié chez grasset, se résume ainsi :
"Marie, treize ans, est enlevée et séquestrée. Tour à tour le ravisseur et la victime racontent : lui ce qu’il croit être de l’amour, elle sa résistance intime, son acharnement à vivre. Avec une poésie et une intensité rares, Carole Zalberg ose confronter des voix que tout semble éloigner, creuser les paradoxes de la réclusion et de la liberté."







Chers élus, ce qu'ils gagnent vraiment
"Face à la crise, l’heure est à la rigueur. Les élus le répètent : les Français doivent se serrer la ceinture, toutes catégories professionnelles confondues. Toutes ? Non ! Une profession résiste encore et toujours aux régimes drastiques imposés par la conjoncture. Retraites avantageuses et cumulables, salaires confortables et innombrables à-côtés, le personnel politique bénéficie, à l’heure des sacrifices, d’une situation privilégiée. Derrière les indemnités affichées, se cachent nombre d’avantages et de compléments que les représentants de la République, en toute discrétion, n’hésitent pas à maintenir malgré les annonces de réforme.Démagogie ou simple devoir démocratique ? Ce petit guide pratique, précis, vous apprendra, non sans humour, à évaluer des rémunérations, connues ou cachées, d'une profession qui ne connaît pas la crise."
Chers élus, ce qu'ils gagnent vraiment, de Vincent Quivy a été publié chez Seuil en  2010, mais le livre est on ne peut plus brûlant d'actualité. Le journaliste y raconte comment les parlementaires embauchent  leur femme ou leurs enfants en tant qu'assistant parlementaire, parfois sans qu'il leur soit nécessaire de fournir le moindre travail. En 2010 l'auteur dénonçait déjà cette forme d'enrichissement personnel « tout à fait légale » (et pour cause les députés et les sénateurs votent les lois qui déterminent leurs propres avantages). Ces assistants familiaux, ou assistés parlementaires sont recrutés sur le crédit collaborateur des élus qui peuvent en disposer comme bon leur semble.
Il n'existe aucun critère de recrutement pour les assistants parlementaires. Cet emploi ne requiert aucune qualification, aucune expérience, aucune compétence.
Une excellente nouvelle pour les nombreux chômeurs sur-diplômés ou sous-diplômés qui peinent à trouver un job.
Ainsi il est « tout à fait légal » qu'un chômeur inscrive sur son CV qu'il prétend en priorité à un emploi d'assistant parlementaire, la prochaine législature offrant un nombre considérable de postes dans ce domaine. Le poste pouvant être rétribué jusqu'à 7000 euros mensuel, sans obligation de présence, n'importe quel demandeur d'emploi peut envoyer sa candidature aux parlementaires nouvellement élus... notamment ceux dont le fond de commerce est de s'attaquer aux chômeurs plutôt qu'au chômage.




Le roman Nador, bientôt un film
"2002. La Tunisie vit sous la dictature de Ben Ali, qui mène une surveillance paranoïaque des populations. Ben Ali se méfie comme de la peste de ces benêts d’occidentaux, qui bien qu’ils n’aient connu que les beaux quartiers sont si prompts à donner des leçons de morale aux autres.
Cette année-là, un couple de Français, les Duquesne s’installe à Tunis avec leurs enfants... "

Le roman Nador de Thérèse Fournier nous plonge de manière troublante dans ce qui a été le quotidien des Tunisiens durant la dictature de Ben Ali. Il nous fait découvrir, en toile de fond de l’intrigue principale, la montée des courants contestataires mais aussi radicaux, qui ont amené le printemps arabe.

Thérèse Fournier a reçu le prix Renaissance Méditerranée en 2009 et a été nominée au prix de la nouvelle de l’Île d’Yeu. Avec cette histoire sulfureuse et tragique, elle clôt sa trilogie arabe – L’Olivier bleu, 2028. Nador est en cours d’adaptation cinématographique.




Auteurs : une plate-forme de diffusion
Nous avons fait appel à des diffuseurs susceptibles de proposer une autre forme de promotion et de diffusion que celle exclusivement en librairie et dans les grandes surfaces où les auteurs auto édités, de même que les « petits éditeurs » ne sont pas représentés. Cargo du Soir pourrait être une alternative mais disons-le de suite le site propose des livres d'occasion. Cette formule pourrait s'adresser aux auteurs qui reçoivent chez eux leurs livres imprimés en plusieurs exemplaires (une centaine ou plus) et dont les stocks tardent à être écoulés. L'auteur doit réduire le tarif indiqué sur la couverture afin que le livre entre dans le cadre des livres d'occasion. Cargo du Soir est une plate-forme promotionnelle mais le site se charge de la relation directe avec le client.
"Lors d’une commande, nous transmettons vers notre partenaire vendeur un appel de commande qui précise les conditions de vente et d’expédition (France, UE, ou autres) ainsi que le bordereau d’expédition associé. Celui-ci doit nous confirmer la disponibilité du produit et nous transmettre en cas d’acceptation les éléments caractéristique de l’expédition (Transporteur, n° de suivi colis).
Nous entretenons et partageons avec lui un draft de facture qui sera arrêtée en fin de mois pour paiement sous 30 jours fin de mois."
L'expédition du livre est à la charge de l'auteur mais les frais courants d’expédition de la Poste et les coûts annexes de plate-forme ou de commission sont intégrés dans le prix de vente du livre. La commission de Cargo du Soir est de 15 %.
Quel intérêt par rapport à ce qui existe déjà à travers tous les sites éditoriaux qui proposent la fabrication, l'impression, la promotion et la vente d'un livre ? Il s'agit là de livres d'occasion. Et sous de multiples aspects la vente de livres d'occasion ne répond pas aux mêmes critères que la vente de livres neufs.



La fabrique de présidents
"Les Public Relations, ou encore les spin doctors, ont fait élire Tony Blair, Bill Clinton, George Bush ou Barack Obama - jusqu'à devenir plus puissants que certains ministres. Dans l'ombre, ces étudiants brillants, journalistes recyclés, gourous de la publicité captent l'attention de leur client président, le faisant monter au firmament des sondages, jouant des médias, planifiant ses actes politiques et ses remaniements ministériels - et même les guerres. Florence Vielcanet, qui a elle-même conseillé les grandes figures du combat social, connaît bien ces mercenaires sans morale qui dosent selon la couleur : un zeste de social, une pincée d'impôts, une cuillerée de sécurité, juste pour gagner un point. Qui sont-ils ? Comment travaillent-ils ? Quel est leur pouvoir ? Voici pour la première fois un France une grande enquête sur ces cerveaux qui nous gouvernent."
La fabrique de Présidents de Florence Vielcanet est un ouvrage à lire pour comprendre comment trop de com tue la com.



Du goudron et des plumes
"Dans un usage métaphorique l'expression Du goudron et des plumes évoque l'indignation ou provoque la vindicte publique. C'est sans nul doute ce qu'inspire le deuxième tome des Délits d'élus de Philippe Pascot.
Condamnés pour trafic d'influence, impliqués dans des affaires de mœurs, pour avoir truqué des marchés publics ou confondu leur compte en banque avec celui de la collectivité qu'ils administrent... Le comportement des 600 élus concernés dans cette enquête exigeante, témoigne d'un coté sombre de notre vie citoyenne et nous alerte sur le manquement de plus en plus choquant d'une partie de nos élus, à incarner le devoir de probité et d'exemplarité indispensable à notre vie démocratique.
Au delà de ce constat, Philippe Pascot propose des pistes pertinentes contre ce fléau et encourage chacun de nous à plus de vigilence.
Du goudron et des plumes de Philippe Pascot, par un connaisseur de la vie politique.




Petit guide du mensonge en politique
"Oui, les hommes politiques mentent. Partant de ce constat, et plutôt que de participer au concert des récriminations ambiantes, Thomas Guénolé nous explique pourquoi et comment ils le font. Dans ce livre pédagogique, il nous explique simplement et clairement que les politiques mentent parce qu'ils ont quelque chose à nous vendre, leur programme, et qu'ils doivent faire face à une concurrence acharnée. Cela étant dit, l'auteur démontrera aussi qu'ils ne mentent pas plus, et pas moins, que le publicitaire qui doit nous vendre des automobiles par exemple. En quelques chapitres courts et percutants il exposera et analysera pour nous les techniques de mensonge les plus utilisées en politique, les illustrera par des exemples tirés de la vie politique récente. A la fin de chaque chapitre, le lecteur pourra vérifier qu'il a compris ce qui précède grâce à des cas pratiques et leur corrigé... Vous ne verrez plus jamais la politique de la même manière !"
Petit guide du mensonge en politique de Thomas Guénolé, maître de conférences à Sciences Po Paris et docteur en sciences politiques





Pour un "revenu de sécurité"
S'il est possible de verser un revenu universel aux plus riches comme aux plus pauvres sans aucune contrepartie, on peut se demander pourquoi il n'est pas possible, dès à présent, de verser sans contrepartie un revenu de sécurité à ceux qui sont dans une situation ne leur permettant pas d'avoir des ressources suffisantes : les auto-entrepreneurs, les bénévoles associatifs, les personnes en auto-formation, les exclus du monde de l'emploi pour cause de péremption, tous ceux qui sont engagés dans une activité quelle qu'elle soit sans pouvoir vivre décemment...  Y aurait-il des arrières-pensées inavouables ? L'Allocation universelle, le livre de Philippe VAN PARIJS et Yannick VANDERBORGHT peut nous éclairer... sur l'inavouable.




The Pamelas : 100% made in France
Certes, Julie Zappa, nièce de Franck Zappa, est au chant. Certes, la langue anglo-saxonne domine. Mais ne vous y méprenez pas, le 5e album de The Pamelas, « We didn't plan that », est 100 % made in France. Aussi bien pour la composition de tous les morceaux, que pour l'enregistrement studio et le graphisme pochette. "The Pamelas is a psychedelic/rock musical project". Effectivement, ce nouvel album d'un groupe qui se veut aussi mystérieux que les Daft Punk, distille des sonorités très  psychédéliques. Tous les enregistrements de The Pamelas sont accessibles gratuitement sur Facebook. Mais ceux qui auront la chance de se procurer cet album, tiré comme les autres à très peu d'exemplaires, auront droit à quelques surprises graphiques… et surtout à un trésor rare qui risque bien de prendre de la valeur.




Un village du livre dans le bordelais
Un village du livre qui se crée à l'initiative d'un libraire passionné de livres anciens, cela ne pouvait que titiller notre curiosité. D'autant que le libraire en question a d'ores et déjà conçu un site, Le-Livre.fr, propulsé au premier rang des libraires indépendants des ventes en ligne avec près de 2 millions de références catalogue. Ce village du livre se situera à Sablons, près de Libourne, dans le bordelais. Il se veut « la mise en scène du livre par l'objet », autour de cinq grands thèmes dont les vieux papiers et les collections ; les religions et les sciences ; la gastronomie, la et l'histoire naturelle ; l'histoire, la géographie et le régionalisme ; la littérature et la jeunesse. Nous ne pouvons que souhaiter la bienvenue à ce nouveau village du livre.




Recherche plate-forme de diffusion....
... de livres-papier pour auteurs auto-édités. Les auteurs qui optent pour l'auto-entreprenariat afin de s'auto-édités sont de plus en plus nombreux. La promotion des livres est devenue plus aisée grâce aux réseaux sociaux. Mais les auteurs se heurtent malheureusement à des problèmes de diffusion récurrents. Malgré l'expansion du numérique, il est étonnant qu'aucune plate-forme de diffusion n'ait été conçue. L'utilité de cette plate-forme serait de négocier des frais d'envoi postaux fortement réduits (grâce à une participation en nombre), de gérer la facturation, de relier les auteurs aux libraires. Avec un pourcentage de 10 % pour les concepteurs de la plate-forme (frais d'envoi en sus). Rappelons qu'actuellement les seuls systèmes de diffusion qui existent facturent 40 à 50 % du prix du livre pour des résultats nuls concernant les auteurs pas ou peu connus. Avis aux intéressés : contactez-nous si vous souhaitez concrétiser ce type de projet, nous ne manqueront pas d'en parler sur le Portail du Livre.




"Oui, les prix littéraires sont truqués"
Le prix Goncourt 2016 a été attribué à une romancière qui n'a publié que 2 livres. Beaucoup d'auteurs de talent, qui peinent à trouver un éditeur traditionnel, s'interrogent déjà sur le fait qu'elle ait été publiée tout de go par Galligrasseuil, mais bon le talent, enfin en l'occurrence le génie, ça peut exister. La réponse est sans doute dans un livre intitulé J'aurais voulu être un éditeur, publié il y a quelques années par un certain François Thuret, derrière lequel s'exprime un éditeur qui a longtemps dirigé les éditions Fayard, à savoir Claude Durand. Lequel n'hésitait pas à déclarer, en bon connaisseur, "oui, les prix littéraires sont truqués". Et d'expliquer les connivences journalistiques de critiques littéraires devenus auteurs, la quasi obligation de publier de mauvais livres d'auteurs jurés de ces prix ou les gros à-valoir versés pour les mêmes raisons, le système des cooptations. Un régal pour qui veut connaître l'envers du décor de la grosse édition. Et un livre toujours d'actualité.




Onfray attaqué par des effraies
La chouette effraie est un volatile fort sympathique... quand elle se tait. On ne retient des invitations télé accordées à Michel Onfray qu'une triste orientation des débats (qui obéissent à la loi du dîner de cons) vers les sempiternels thèmes dont tout le monde se fichent, une parole coupée dès lors qu'il aborde des sujets concrets telle la déliquescence du système hospitalier, des ébats de chouettes dans un vol de plumes agressif et plutôt barbant. Pourtant Le miroir aux alouettes est riche d'anecdotes que, à l'instar de Socrate et Jésus, nous relaterons en quelques tweets :
"En France, on peut être ministre de la culture et inculte notoire"
"La populace, c'est le peuple quand il ne pense plus"
"La presse écrite(..) quand elle donne des leçons aux pauvres est "assistée" et fait partie des "profiteurs" qu'elle stigmatise à longueur de numéros"
"La propagande fait aujourd'hui la loi. Les propagandistes(..) ne se cachent même plus. On les appelle des conseillers en communication"
"La propagande a réussi cet exploit qu'on ne juge plus les politiciens sur ce qu'ils font mais sur ce qu'ils disent"




Comment les Entre-deux "feront" le prochain président
Ils sont un million en catégorie A et peut-être 2 ou 3 millions tous chômeurs confondus. Rejetés par la nouvelle économie qui les trouve trop vieux pour le travail, rejetés par leurs aînés qui les trouvent trop jeunes pour battre en retraite, ces Entre-deux qui n'ont rien connu des 30 glorieuses sont les nouveaux parias de notre société. Les chômeurs de plus de 50 ans. Les seniors en langage poli. Pour seule perspective, on leur promet un suivi intensif via les sous-traitants de pôle emploi, que d'aucuns assimilent à du harcelement patenté, et une division par deux de leur allocation de chômage après 18 mois, pour les inciter à rechercher rapidement du travail dans un univers économique qui n'en veut pas. Et ce avant la misère des fins de droits auxquels ils seront condamnés jusqu'à 70 ans puisqu'ils n'auront pas cotisé suffisamment pour partir à la retraite à 65.
Comme en témoigne Le dernier salaire de Margaux Gilquin, ils sont confrontés au cynisme et aux humiliations : "On peut vous appeler mamie ?", " Comment voulez-vous que je vous demande quelque chose, vous avez l'âge de ma mère"
Les programmes politiques, portant aux nues les travailleurs et la valeur travail, les ignorent et comptent sur leur résignation, leur silence, leur habitude à raser les murs ou se cloîtrer chez eux honteux d'être des zassistés, pour qu'ils s'abstiennent aux prochaines élections. Mais ce bataillon d'Entre-deux, mobilisé massivement, pourrait bien créer la surprise, en entraînant derrière lui la cohorte des futurs licienciés pour cause d'obsolescence et tous ceux que la retraite à 65 ans dès 2017 ne fait pas rêver.




Plus de 15 ans de fidélité à OVH. Pourquoi ?
Depuis plus de 15 ans le Portail du Livre est marié avec bonheur à OVH,au point d'avoir connu l'entreprise dans ses premierss balbutiements. Cette fidélité n'a pas été achetée. Elle est le fruit d'une reconnaissance pour la compétence et la disponibilité des techniciens d'ovh. Comme tout site qui se respecte nous avons besoin de fiabilité. Cette fiabilité n'a jamais été démentie, n'en déplaise aux "influenceurs du net" qui bombardent ovh de commentaires ridicules. Nous ne saurions inaugurer la nouvelle version du Portail du Livre sans cette petite attention pour un hébergeur qui mérite tout notre soutien.